protéger ses plantes l’hiver – INTERVIEW SUR LE OUEST FRANCE de Christel TRINQUIER

Contre le froid, on s’active

Pratique. Pour toutes les frileuses que vous ne pouvez hiverner, des protections s’imposent. Si vous n’êtes pas déjà intervenu, il est temps de le faire.

 L’idée n’est pas d’emmailloter l’intégralité de votre jardin mais si vous n’avez ni serre, ni véranda et que vous possédez des plantes semi ou non rustiques, vous n’aurez pas le choix : il faudra les protéger. Paysagiste, à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), Jean-Edouard Bollon nous donne quelques conseils.

Quelles plantes faut-il protéger en priorité ?

Les gélives bien sûr (comme les fuchsias ou les dahlias) ainsi que les exotiques (palmiers, bananiers) et les méditerranéennes (lauriers-roses, bougainvilliers, agrumes, oliviers…). Ceci dit, la donne sera différente selon les jardins : dans un jardin sur le littoral, abrité des vents et exposé sud, les plantes auront moins besoin de protections que dans un jardin de centre Bretagne exposé plein nord…

Plantes en pot ou en pleine terre, ça fait une différence ?

Absolument : en pot, leurs racines sont plus exposées au gel qu’en pleine terre. Il faut aussi savoir que les plantes à feuillage caduc résistent mieux au gel que les persistantes et que certaines plantes (je pense aux cactus) supportent moins l’humidité que le froid.

Du coup, on fait quoi ?

Pour les plantes en pots, le mieux reste de les regrouper à l’abri du vent et de la pluie (idéalement contre un mur exposé sud). Mettez vos pots sur cales et habillez-les (papier bulle, carton, journaux…). Vous protégerez ensuite les feuillages avec un voile d’hivernage que vous doublerez.

Et pour les plantes en pleine terre ?

On protège leurs racines en paillant : pour être efficace votre paillis devra être épais (une vingtaine de centimètres) et couvrir une surface suffisante autour de la souche. L’idéal est de le poser avant que la terre soit trop humide. Le tronc de certains végétaux comme les rosiers tiges doit aussi être protégé : emmaillotez-le de toile de jute ou entourez-le d’un grillage garni de feuilles mortes.

Un dernier conseil pour la route ?

Gardez à l’esprit que si en cas de coup de froid, les protections permettent de gagner ces quelques degrés qui peuvent faire la différence, le mieux reste encore de choisir en amont des végétaux dont la rusticité est adaptée à votre jardin…

Résultat de recherche d'images pour "paillis écorce jardinier professionnel"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *